En quête d’événements… en Avril, parcourez la forêt indroise depuis le Salon !

La Fédération Départementale des Chasseurs et l’Association des Chasseurs de grand Gibier de l’Indre vous donne rendez-vous à l’occasion d’un événement groupé : de quoi remplir un peu l’Agenda 2014 tout neuf qu’on aura certainement pas manqué de vous offrir à l’occasion de la nouvelle année !

Le Cinquième Salon de la Chasse (qui a accueilli entre 9000 et 10 000 visiteurs en 2013) & le Quatorzième (tout de même !)  Rendez-vous des Cerfs fusionnent les 12 et 13 Avril, dans le hall des expositions de Châteauroux, autour du thème de la forêt. De quoi éveiller la curiosité… Mais il paraît que le programme nous sera bientôt révélé, alors… Patience !

en attendant, voici le visuel de cette manifestation 2014. Passez un bon réveillon en Saint-Hubert !

visuel salon chasse indre

Pour Noël, pourquoi pas une Chasse Feuilletée ?

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas. Peut-être avez-vous déjà, sérieux et organisés, emballé et habilement dissimulé vos cadeaux de noël. Mais si, comme moi, vous n’êtes pas aussi en avance sur votre programme que vous ne l’auriez souhaité, voici quelques suggestions qui sauront vous séduire et peut-être, vous donneront quelques idées ! La chasse se pratique aussi sur papier, florilège des nouvelles publications

L’Art de la Fauconnerie, par Patrick Morel (Editions Crépin-Leblond)

artfauconnerie
Ouvrons les festivités avec un ballet aérien de toute beauté, celui des oiseaux de proie. Voilà un ouvrage qui ne laisse pas indifférent, rédigé par l’un des plus grands, ancien président de l’Association Internationale de Fauconnerie.

Noble tradition, art d’une grande exigence technique, philosophie de vie, et passion par-dessus tout, voilà la fauconnerie qui nous est dépeinte au fil des pages et des nombreuses photos. Entre connaissance parfaite de l’oiseau de vol, respect de ses besoins et comportements naturels, recherche de l’osmose, et joie de la beauté pure, la fauconnerie est un concept qui dépasse de loin la simple chasse avec un rapace.

Séduite par la richesse de cet ouvrage qui va au-delà du traité technique et se pare de sublimes illustrations, je le conseille aux fauconniers certes, mais aussi à tous les amoureux de nature, de volerie et plus largement, aux esthètes et aux curieux.

 

Le Loup est Revenu, par Anne Vallaeys (Fayard)

vallaeys-le-loup138

Redescendons sur terre, mais sans perdre trop d’altitude, puisque c’est dans les montagnes françaises, en vallée de l’Ubaye plus précisément, que prend racine le second livre que j’aimerais vous présenter. C’est l’histoire des bergers, l’histoire des éleveurs. C’est l’histoire d’amoureux de leurs bêtes, de leur métier et de leur pays, et aussi celle du retour d’une ombre : l’ombre du loup.

L’auteure, journaliste et écrivain, raconte avec sobriété la vie de ces gens, les difficultés à exercer, exacerbées par le prédateur, leurs peurs, leur colère. Un éclairage différent du retour de la grande bête grise, un ouvrage qui va au contact rugueux d’une réalité quotidienne.

Bref, le texte idéal pour appréhender le retour de cet animal avec une lucidité accrue !

 

Sur les Pas du Loup, par Jean-Marc Moriceau (Montbel)

moriceau-z

Et je ne pouvais pas vous parler d’un ouvrage sur le loup, sans ensuite évoquer la publication de ce nouveau livre du Professeur Moriceau, Normalien agrégé d’Histoire spécialiste du Loup à travers les âges de notre culture.

Voilà une frise chronologique qui retrace l’évolution du Loup et du rapport au Loup en France, du Moyen Âge à aujourd’hui. Cet ouvrage, qui s’appuie sur un travail de recherche dont la solidité n’est plus à prouver, s’abreuve d’un riche héritage populaire et de témoignages locaux recueillis sur le terrain ou dans les archives de nos bibliothèques, pour nous dépeindre un portrait polymorphe du Loup au fil du temps.

Comme le précédent, les fous de Loups désirant s’éclairer ou approfondir leur connaissance du sujet le dévoreront à belles dents.

 

Retour de chasse, par Jean-François Mallet (Larousse)

mallet-retour-de-chasse080

Et je termine ma revue express en vous mettant l’eau à la bouche, avec ce délicieux livre de recettes qui sent bon la forêt, l’herbe mouillée, le feu de bois et la cuisine de grand-mère.

Jean-François Mallet (Major de l’Ecole Supérieure de Cuisine Française, ayant travaillé aux côtés, entre autres, de grands noms tels que Joël Robuchon ou Gaston Lenôtre) nous ravit le regard et nous ouvre l’appétit avec ses superbes photos culinaires, qui illustrent à merveille des plats traditionnels ou revisités, mais toujours simples et savoureux. Dans le respect du produit et la célébration du terroir, les vedettes de la table seront les gibiers, bien sûr, mais aussi le fruit de nos récoltes en forêt : champignons, asperges sauvages, baies…

J’ai été particulièrement attirée par l’esprit « retour au sauvage » de cet ouvrage de cuisine. Les recettes et les images sont franchement alléchantes, je vous confie qu’avant longtemps, Retour de Chasse trônera dans ma cuisine, moi qui suis une grande gourmande et fine gourmette, amoureuse de la nature, et qui ai toujours eu cette curieuse manie d’y chercher à manger… Alors vite, faites vous aussi le plein d’idées car le réveillon, c’est pour bientôt !

C.A.

La Chasse pour les Nuls

Pour expliquer la chasse et la faire découvrir aux ignorants, il manquait un livre de vulgarisation et la fameuse collection « Pour les Nuls » s’est attachée à publier un tel ouvrage. Voici donc La Chasse pour les Nuls que l’on doit à deux experts incontestés de l’information cynégétique : David Gaillardon, responsable communication de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage), et Antoine Berton, directeur de la rédaction du Chasseur Français et de la Revue Nationale de la Chasse.

Avec un contenu assez dense pour analyser tout ce qui constitue l’activité de chasse, ce livre ne cache pas son caractère d’encyclopédie car rien ici ne manque pour expliquer la chasse, pour en traiter les aspects historiques ou réglementaires, pour présenter les armes, tous les gibiers, les chiens, les différentes pratiques ou pour livrer encore quelques réflexions sur l’évolution de la chasse et son futur.

Au-delà d’un exposé factuel traitant du cœur du sujet, les digressions ne manquent pas pour évoquer bien des à-côtés de la chasse et en montrer toute la richesse sociale et culturelle car, à propos de la chasse, il faut savoir aussi parler de musique, de peinture, de littérature, de cuisine, de mythologie et de bien d’autres choses encore.

Ainsi, ne laissant rien au hasard, David Gaillardon et Antoine Berton se sont livrés à un patient travail de recherche et de réflexion pour ne rien oublier de tout ce qui mérite d’être dit à propos de la chasse et pour montrer combien elle est légitime.

A propos de chasse en France, du fait de la diversité des territoires, des gibiers, des cultures, des traditions et des méthodes, il y a tant et tant à savoir que bien des adeptes de cette activité trouveront dans ces pages mille choses à apprendre.

First Editions –  480 pages –  29,95 €

« les Chasseurs ont du Coeur » : La chasse, une passion du partage

En décembre 2012, la Fédération Nationale des Chasseurs d’Indre et Loire lançait sur son initiative une opération de solidarité qui a rencontré un succès certain. Cette année, on remet  le couvert pour une seconde édition. L’opération, intitulée « les Chasseurs ont du Cœur », consiste à distribuer gratuitement aux personnes dans le besoin de la viande de gibier de premier choix.

963968_581406131927734_1905797843_o

En partenariat avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, la Banque Alimentaire de Touraine et douze artisans bouchers volontaires, c’est pas moins d’une tonne brute de venaison qui a été prélevée et offerte par les chasseurs du 37 pour être préparée en 800 portions (pour 500 kilos de gibier préparé, des parts généreuses donc), et distribuée à 56 associations locales de secours aux plus démunis desservis par la Banque Alimentaire de Touraine.

La venaison ainsi distribuée est une viande de qualité dûment contrôlée avant traitement, labellisée « Gibiers de Chasse – Chasseurs de France », et a de quoi réchauffer bien des foyers à l’approche des Fêtes. En ces temps peu généreux, levons notre chapeau aux chasseurs d’Indre et Loire qui véhiculent des valeurs de partage et de solidarité, et souhaitons que l’initiative trouve un écho dans d’autres départements !

Réforme sur les armes : le voile est levé, pour le bonheur de tous !

Cet automne 2013 aura été marqué par une série de réunions visant à encadrer l’interprétation d’un ensemble d’arrêtés et de décrets, constituant une réforme européenne sur les armes. Les craintes de voir les détenteurs légaux d’armes à feu (tireurs sportifs, chasseurs et collectionneurs) encore pâtir d’une réforme mal faite se révèlent infondées et l’on peut saluer le travail acharné du Comité Guillaume Tell durant les presque 5 ans qu’ont duré les négociations.

Retour sur la chronologie d’une réforme de longue haleine

Cette réforme fait suite à la modification de la directive européenne sur les armes, effectuée en 2008. Le véritable parcours du combattant du comité Guillaume Tell, qui a consisté en quatre ans de discussions, négociations et efforts de conviction a débuté par la suite, dès le début de la transposition de la loi européenne en France. Ces travaux ont commencé à porter leurs fruits en 2011, quand une proposition de loi a enfin été votée, à l’unanimité, succès confirmé l’année suivante avec le vote de la loi définitive.

2012 et 2013 ont été consacrées à la négociation puis à la rédaction d’une soixantaine de décrets d’application et d’arrêtés. A l’issue de ce périple, la réforme sur les armes peut être qualifiée d’avancée et satisfait en tous points le comité Guillaume Tell, en ne pénalisant pas les utilisateurs légaux d’armes, en clarifiant et simplifiant la législation qui en avait grand besoin auparavant, et en prévoyant des peines plus sévères et dissuasives à l’encontre des délinquants et trafiquants.

Plusieurs avancées sont induites par cette réforme, en particulier :

  • La simplification de la classification des armes à feu
  • Une nouvelle définition du statut de collectionneur et des armes de collection
  • Un renforcement des sanctions et du code Pénal vis-à-vis des délinquants et trafiquants d’armes
  • Une clarification des conditions de port, transport et vente à distance des armes.

De plus, notons que la chasse sera ouverte à de nouveaux calibres d’armes, ceci dans le cadre d’une réglementation respectueuse des exigences de sûreté publique.

Le comité publie sur son site de plus amples informations et met à disposition de tous des documents à télécharger concernant la nouvelle réglementation et le nouveau régime d’acquisition des armes de chasse. Vous trouverez ces éléments en cliquant sur le lien ci-après :

 

http://lecomiteguillaumetell.fr/vos-principales-questions-2/