Utilisation des appeaux vivants à la chasse

Le 15 Avril dernier, le Parlement Européen votait une nouvelle fois au sujet de l’utilisation des appeaux vivants à la chasse, malgré un premier rejet au 11 Février 2014, suite à une mobilisation intensive de la FACE. Cette proposition d’interdiction a été redéposée par José Bové, au nom du groupe des Verts allemands.

L’argument principal avancé par les plaignants était le risque que ces oiseaux détenus et utilisés comme appeaux vivants à la chasse de certaines espèces (grive, corvidés, pigeons, canards…) soient un vecteur de contagion impossible à contrôler. Or cet argument n’est pas défendable scientifiquement, et ces oiseaux ont même au contraire déjà servi d’indicateurs de santé pour des espèces sauvages, jouant ainsi un rôle précieux dans la lutte contre la grippe aviaire.

Cette pratique légale et traditionnelle ancrée dans plusieurs pays méditerrannéens dont la France, participe de la chasse durable et se préoccupe du bien-être des animaux détenus. La proposition d’interdiction a été une nouvelle fois rejetée par le Parlement Européen à une large majorité, le 15 avril (468 votes contre 164, et 15 abstensions).

Voici en lien le communiqué de la FACE à ce sujet.

Cliquez moi

la Chasse : Fontaine de Jouvence ?

Selon le Littré, « Fontaine de Jouvence : fontaine fabuleuse à laquelle on attribuait la vertu de rajeunir ! Au figuré : se dit de tout ce qui rajeunit ».
La chasse a-t-elle la vertu, sinon de rajeunir les disciples de Saint-Hubert, du moins de contribuer à les maintenir « en forme » et en bonne santé ; en un mot de les aider à bien vieillir ? Pour beaucoup de chasseurs, la réponse ne fait pas de doute. Après une bonne journée de chasse, nous en sentons les bénéfices, à la fois physiques et psychologiques ….

Cela posé, l’âge moyen des chasseurs s’est accru de 5 ans sur les 15 dernières années, passant de 45 à plus de 50 ans ; et, parmi les causes du déclin global du nombre de chasseurs (1 million de chasseurs en moins depuis 1975, mouvement certes ralenti mais qui se poursuit jusqu’aujourd’hui avec, en 2013, une perte de 1.8%) les causes d’abandon de la chasse dites « naturelles », liées à l’âge et à l’état de santé, représentent près du tiers.

Dès lors, nous avons demandé à une éminente spécialiste de nous donner son avis. Nous avons donc invité à notre prochain Café Philo, le 14 mai prochain, le Professeur de Médecine interne et Gériatrie Françoise Forette, Fondatrice et Directrice de l’International Longevity Center-France (ILC-France).

Comme d’habitude, le rendez-vous est fixé Mercredi au restaurant Un Dimanche à Paris, de 8h30 à 10h00.

La Chasse, Fontaine de Jouvence ? http://sainthubertclubdefrance.fr/?p=1333
Inscrivez-vous par téléphone ou par mail, nous vous y attendons, comme toujours, nombreux, de bonne heure… Et de bonne humeur !