Les Dianes

Dianes de Saint-Hubert

Le 8 mars 2012, Journée Mondiale de la femme,  a été l’occasion de lancer le club des Dianes de Saint-Hubert. Une soirée enlevée et joyeuse où les femmes ont montré une réelle détermination à prendre en main l’avenir de la chasse !

Plus de cent convives se sont donc retrouvés au restaurant « Chez Françoise », aux Invalides. Autour de Valérie Douillet, s’étaient rassemblées en quelques semaines, un nombre important de femmes, toutes chasseuses et fières de l’être : Catherine Bachelier, Cécile Bringué, Clara de Chambrun, Annie Charlez, Elizabeth de Beaumont, Hermine de Clermont-Tonnerre, Pascale d’Ormesson, Susanne Flygare, Jeanne Frangié, Anne-Christine de Frobberville, Diane  de Bellecize, Valery Lontchi, Alexandra de Lozé, Véronique Mathieu, Marie-Emmanuelle Parison, Alexandra de Rambuteau, Florence Woerth, Jocelyne Saison-Buisine, Carole Voute, Sophie Robert .

Et Valérie Douillet de préciser : « Beaucoup d’entre nous sont venues à la chasse en accompagnant amis ou mari, ayant plaisir à partager un moment de nature. Beaucoup d’entre nous ont commencé par traquer ; beaucoup d’entre nous ont observé et posé moult questions (curiosité féminine oblige…). Et presque toutes, nous avons passé le permis de chasser… Et beaucoup d’entre nous l’ont obtenu dès la première tentative… ».

Le ton était donné et l’assistance masculine soudain voyait s’envoler les délicieux week-ends entre hommes ! Avec un grand sourire, Valérie Douillet rectifiait son tir la minute d’après : «  Mais soyez rassurés, nous ne sommes pas un club de féministes. Voilà ce qu’est pour nous la chasse : c’est d’abord la passion de la nature.

C’est une formidable activité intergénérationnelle, une des rares passions que l’on peut pratiquer en famille. La chasse, c’est une opportunité, devenue rare, de s’offrir une parenthèse, un temps de pause, pour observer, pour écouter, pour prendre le temps… La chasse, c’est aussi, ne l’oublions, pas la convivialité, le plaisir de se retrouver autour d’une table. Ce sont ces valeurs que nous partageons toutes. »

Au féminin comme au masculin, en Saint-Hubert il semble bien que tous vibrent d’une passion identique !

Animatrice : Valérie Douillet