Silence… on chasse !

café philo silence on chasseAlors que l’Allemagne et l’Autriche envisagent de légaliser l’utilisation du modérateur de son à la chasse, le SHCF a lancé le débat en France lors de son café-philo du 6 mai 2015 en compagnie de Gérard Bedarida, président de l’ANCGG, Yves Goletty, président du Syndicat des Armuriers, et de Thierry Daguenet, directeur de RUAG France.

En France, l’article 2 de l’arrêté du 1er août 1986 interdit, pour la chasse, l’emploi de tout dispositif silencieux fixé sur l’arme et destiné à atténuer le bruit au départ du coup. Seuls les lieutenants de louveterie peuvent utiliser des modérateurs de son, sur autorisation du préfet, pour des opérations de destruction d’animaux en milieu urbain et périurbain. Yves Goletty précise que, si les modérateurs de son sont interdits à la chasse, ils sont néanmoins autorisés à la vente et soumis au classement des armes sur lesquelles ils sont montés. Et Thierry Daguenet d’ajouter : « Le modérateur de son ramène juste la détonation à un niveau supportable pour l’oreille. Ce n’est pas à proprement parlé un silencieux et on ne peut donc pas le considérer comme un équipement de braconnier ». Pour avoir utilisé cet équipement lorsqu’il était lieutenant de louveterie dans les Yvelines, Gérard Bedarida en connait les avantages et les défauts… à découvrir dans le numéro 117 de la revue « Le Saint-Hubert ».

cafe_philo_chasse_silencieuse_mai_15_12